Category Archives: EPIC

Le “Maestro” Roger Federer ridiculise Djokovic à Shanghai avec 4 aces d’affilée

Ce week-end, le Suisse Roger Federer a remporté le 81e titre de sa carrière à Shanghai, en étrillant en finale le valeureux Gilles Simon sur un score un peu sec de 7-6 / 7-6. Mais avant de descendre Simon ce dimanche 13 octobre, Roger Federer était venu à bout d’un adversaire d’un autre calibre en demi-finales : l’actuel numéro 1 mondial Novak Djokovic. Encore plus expéditif face au Serbe avec un match gagné sur le score de 6-4 / 6-4 en 1h34mn, Roger Federer a même humilié ce dernier sur le court en s’offrant un jeu blanc remporté par 4 aces parfaitement placés.

Redécouvrez ci-dessous la séquence en vidéo :

Alors, c’est qui le meilleur ?

federer gif 1

Oui, c’est lui.

federer gif 2

Et pour ajouter un peu de cuteness dans ce sport, revivez cette demande en mariage entre deux joueurs professionnels sur un terrain de tennis. A-DO-RA-BLE !

TOP5 des vidéos les plus motivantes du web (que chaque sportif doit avoir vu au moins une fois dans sa vie)

Vous aimez transpirer ? Vous aimez dépasser vos limites ? Vous ne lâchez rien ? Votre plus grand concurrent est vous-même ? Alors ces 5 vidéos vont redresser tous les poils que vous avez sur le corps. Des vidéos avec des voix-off vibrantes qui motivent comme jamais !

Passez en plein écran et montez le son à fond… ET VIBREZ !!!

Rise & Shine Motivation

Reebok – Freak Show – Be More Human

How Bad Do You Want It ?

I am a champion

How Great I am

Top 10 des manières d’annoncer à vos parents que vous n’avez pas le bac, et franchement c’est coton

teenOk

source photo : movieweb

Vous avez cité Nabilla dans votre copie de philo et placé le Brésil en Europe dans celle de géo ? Soyons honnêtes : vous n’aurez pas la bac. Ni cette année, ni une autre. En soi, ce n’est pas très grave, mais le tout c’est de l’annoncer à papa maman sans qu’ils vous claquent entre les doigts.

  1. “Papa, maman, sans mon bac, je n’ai plus aucune raison de vivre. On aura passé de belles années ensemble vous et moi, mais maintenant c’est fini.”
    Avoir l’air désespéré reste de loin la meilleure option. Pris de pitié, vos parents n’oseront certainement pas vous enfoncer en pointant du doigt votre inculture crasse. Avec un peu de chance, vous pourriez même finir avec un petit cadeau de consolation.
  2. “Je suis enceinte, séropositive et accro au crack. Ah oui, et aussi j’ai raté le bac.”
    Si elle a plusieurs fois fait ses preuves, la méthode dite du détournement d’attention n’est pas sans risque. En effet, il n’est pas impossible que vos parents soient encore un tout petit plus énervés quand vous leur annoncerez que vous n’être ni enceinte, ni séropo, ni drogué, mais que vous avez bel et bien foiré le bac.
  3. “Je ne comprends pas ce qui s’est passé. Je me suis fait saquer, c’est pas possible.”
    C’est hypocrite, oui. Vous savez très bien ce qui s’est passé : vous n’avez rien foutu et ne savez pas compter jusqu’à 3. Néanmoins, les parents sont toujours sensibles à l’injustice, et savoir que leur petit canari des îles a été saqué ne pourra que les émouvoir.
  4. “Le bac ? Ah, j’ai oublié de vous dire : ils ont perdu les copies. Du coup tout le monde redouble.”
    Risqué, mais peu fonctionner si vos parents ont le QI d’une huître.
  5. “J’ai pas le bac et je vous emmerde.”
    Retenez bien cette leçon : NON, l’honnêteté ne paye pas. Jamais. Tout ce que vous gagnerez à ne pas raconter un gros bobard, c’est deux mois de vacances enfermé dans votre chambre sans téléphone ni ordinateur à jouer au basket avec vos crottes de nez.
  6. “Je n’ai pas le bac, comme Depardieu, François Pinault et Fabrice Luchini.”
    Invoquer les célébrités qui s’en sont très bien sorties sans le bachot est une technique assez maligne, certes. Attention néanmoins à ce que vos parents ne découvrent pas que ce brave Christian Estrosi fait aussi partie desdites célébrités qui n’ont pas le bac.
  7. “J’ai pas mon bac. Et de toute façon je sais bien que vous ne m’avez jamais aimé.”
    Ne jamais sous-estimer le pouvoir de la culpabilisation. Cette arme de destruction massive pourra vous sortir des situations les plus périlleuses.
  8. “J’ai pas le bac mais j’ai ramené des croissants.”
    Ravis que leur progéniture d’habitude de si mauvaise composition leur apporte le petit-déjeuner au lit, les parents occulteront comme par magie la première partie de votre phrase. Il n’est pas impossible cependant que le sujet revienne sur le tapis au bout de quelques semaines. Procédez alors de la même façon.
  9. “Papa, maman, je n’ai pas mon bac, mais qu’est ce que je vous aime !”
    Ça se tente.
  10. “Je n’ai pas mon bac. Et si vous me faites chier je bute maman dans son sommeil et mange son foie au p’tit déj.”
    Une bonne façon de troquer une deuxième année de terminale contre un petit séjour en HP. Il faut ce qu’il faut pour échapper à l’EPS.

Sinon vous pouvez changer de pays et d’identité. Ça marche aussi.

Top 30 des plans parfaits du cinéma, quand le 7ème art se fige

Le cinéma a su nous offrir du plaisir pour les mirettes en 24 images seconde pendant plus d’un siècle. Le compte twitter OnePerfectShot fait une pause et rend hommage aux plans les plus réussis du 7ème art. Qu’est-ce qu’un plan parfait ? Un cadrage efficace, un décor et des acteurs qui pèsent, un peu de magie et surtout un directeur de Photographie qui connait bien son métier en peignant le tout avec sa palette de lumière. Petite sélection parmi moult belles images.

  1.  

  2.  

  3.  

  4.  

  5.  

  6.  

Top 10 des poupées Barbies les plus controversées, scandales au pays du plastique

Elle est blonde, elle est bien gaulée, elle a une bonne paire de nibards, elle a le dressing le plus garni du monde, elle fait plein de trucs de dingue dans sa vie, elle ne prend pas un gramme ni une ride et elle a tout le temps les dents blanches: j’ai nommé Barbie ! Heureusement qu’elle est en plastique, sinon elle se serait déjà faut buter par pure jalousie. Sachez quand même que la blondasse a parfois morflé et qu’elle a connu des ratés. Personne n’est parfait, même quand on est en plastoc !

  1. La Barbie en pleine puberté (1975)
    Ce n’est pas Barbie, mais Skipper, sa petite soeur qui se coltine une phase difficile de la vie : le passage de l’enfance à l’adolescence. Une poupée 2 en 1 qui en un tour de bras se voit prendre quelques centimètres de hauteur et pousser une paire de lolos (de taille raisonnable, faut pas abuser). Bien essayé les gars ! Mais là c’est donner trop d’espoir aux petites filles. Il faut s’armer de patience pour voir son volume mammaire augmenter et remplir son soutif comme celui de Barbie.
growing-up-skipper_resultatSource photo : Fact Fixx

  • La Barbie “pyjama party” (1965)
    Barbie c’est une vraie fille qui fait des soirées pyjama avec ses copines, mais elle est aussi très soucieuse de son apparence. Pour conserver sa taille de guêpe, rien de mieux qu’un bon régime, ou carrément devenir anorexique. C’est en tout cas le message que laisse entendre cette édition de la poupée blonde livrée avec une balance et un manuel pour savoir comment perdre du poids avec pour seul conseil de ne pas manger. On comprend maintenant pourquoi elle a une sale gueule.

    enhanced-buzz-22027-1361298134-2_resultat

Este sitio web utiliza cookies para que usted tenga la mejor experiencia de usuario. Si continúa navegando está dando su consentimiento para la aceptación de las mencionadas cookies y la aceptación de nuestra política de cookies, pinche el enlace para mayor información.plugin cookies

ACEPTAR
Aviso de cookies