Vietnam’s Incredible Cultural Diversity

Avant de s’installer à Hot An en 2011, Réhahn a parcouru le Vietnam pendant 8 ans. Le photographe a une mission : rencontrer et photographier les 54 groupes ethniques enregistrés. Le résultat est ce qui constitue maintenant sa collection de portraits Precious Heritage, exposée dans son musée éponyme. Une façon, pour lui, de partager avec le public la connaissance de ces diverses ethnies à travers des portraits, des histoires, de la musique et des costumes traditionnels. Pour l’instant, Réhahn a répertorié 53 de ces 54 groupes ethniques, ainsi que de nombreux sous-groupes.

Ce projet a débuté en 2011 après un voyage dans le nord du Vietnam, où il a rencontré une communauté artisane incroyable: le Red Dao. Leurs textiles faits à la main l’ont incité à en apprendre davantage sur les autres types de costumes traditionnels portés dans ce pays. Le photographe a alors décidé de ne rencontrer que quelques tribus. Seulement, plus il découvrait, plus il voulait en découvrir. Une occasion parfaite, pour nous, de découvrir l’incroyable diversité culturelle présente au Vietnam.













(more…)

Dubai Infrascape By Paolo Pettigiani

Avec cette série intitulée « Infrascapes », Paolo Pettigiani offre un regard singulier et merveilleux sur les différentes villes qu’il a eues l’occasion de visiter. Le graphiste et photographe Italien a réalisé ces clichés l’été dernier, lors d’une escale de trois jours à Dubaï. « Cette série est une exploration graphique et visuelle de la ville. Pour ce projet, j’ai utilisé la technique de photographie numérique infrarouge. Elle permet au capteur de l’appareil photo d’être extrêmement sensible aux UV et à la longueur d’exposition. Ce sont les premières images infrarouges auxquelles j’essaie de donner une touche artistique ».

« Ce que j’aime avec ce type de photographie, c’est de rendre visible quelque chose d’invisible. Mon but est de donner un nouveau regard, personnel et inattendu à des lieux pour le moins connus ».

Retrouvez ses images sur sa page Instagram : @paolopettigiani













(more…)

A Concerto In A Piano

C’est l’histoire d’un groupe de musiciens, Brunettes Shoot Blondes qui, nostalgiques de la sensation satisfaisante des synthétiseurs quand l’esprit s’amuse à en modifier tous les sons, ont racheté un ancien piano à queue et y ont placé une vingtaine instruments, à corde, percussion ou à vent. On retrouve un xylophone, des castagnettes, une batterie… Cette initiative donne une performance live à faire frémir de plaisir, pour leur nouveau single Houston, lequel sera quand même enregistré avec un “vrai” orchestre en studio, bien que ce piano trafiqué regorge de possibilités, chaque partie du clavier et des pédales donnant lieu à des mécanismes complexes et parfaitement al tempo !






(more…)

Plywood Art Work by Dmitri Aske

Dmitri Aske est un artiste Russe, moscovite, qui a commencé sa carrière en tant que graffeur en 2000, avant de passer au graphisme et à l’illustration. Bien qu’il réalise également des peintures murales et des sculptures, ses oeuvres d’art traitées ici sont constituées en contreplaqué multicouche, et se composent d’énormément de détails séparés. Des créations colorées inspirés « de l’art de différentes périodes de l’histoire humaine. Je suis également inspiré par des livres et conférences sur un grand nombre de sujets. Ils rendent ma vision du monde plus complexe et multidimensionnelle », dit-il. Dmitri utilise son art comme moyen de réfléchir aux problèmes de notre société moderne. Au travers de ses oeuvres, il veut que « les gens aient un aperçu de quelque chose qui diffère de leur perception habituelle de la vie quotidienne ».

« Il est crucial que mes oeuvres comportent plusieurs niveaux de signification afin que tout le monde puisse trouver quelque chose à quoi s’identifier. J’utilise un langage graphique dynamique, en accord avec la culture visuelle d’aujourd’hui, qui me permet de parler à un public large » , conclue-t-il.


















(more…)

Into Teemu Jarvinen’s Cityscapes

« J’ai commencé à faire de la photo un peu par accident. J’ai acheté mon premier appareil photo pour documenter mes voyages, mais au fur et à mesure, j’avais envie d’en faire de plus en plus. Jusqu’à ce que ça devienne presque une obsession ! », révèle Teemu Jarvinen. Ce photographe Finlandais basé à Dubaï est un véritable autodidacte qui a tout appris avec des cours en ligne, des vidéos et « beaucoup de pratique ». Avec ces deux séries intitulées « Cityscapes » et « Storm », l’artiste réalise des images singulières des villes de Singapour et de Dubaï. « Je trouve mon inspiration dans des films comme Blade Runner 2049. Ce que j’aime dans mon travail, c’est relever le défi de faire des images aussi parfaites que possibles sans retouches ».

« J’ai toujours aimé la photographie urbaine. Ayant grandi dans un petit village Finlandais, je dois dire que les villes m’intéressent plus que la nature. La série « storm » a débuté par accident, alors que je tournais un timelapse à Singapour. Une tempête est arrivée en arrière-plan et c’est comme ça que j’ai commencé à chercher ces orages pour continuer la série ».

Retrouvez ses images sur sa page Instagram : @teemu.jpeg










(more…)

Este sitio web utiliza cookies para que usted tenga la mejor experiencia de usuario. Si continúa navegando está dando su consentimiento para la aceptación de las mencionadas cookies y la aceptación de nuestra política de cookies, pinche el enlace para mayor información.plugin cookies

ACEPTAR
Aviso de cookies