Discover Wonderful Pictures of Alep

Nantaise de naissance, la photographe Barbara Viollet vit depuis six ans à Paris. Il y a dix ans, elle décide de se lancer dans la photographie, quelques mois après le décès brutal de son père, lui-même photographe passionné. « C’était un homme généreux et curieux. Il est mon inspiration. » C’est l’une de ses soeurs qui lui fera cadeau de l’appareil photo de son père, un Pentax numérique. Très symbolique, cet objet fut pour elle le moyen de matérialiser son extrême sensibilité et de figer des instants choisis : « Depuis ce jour, il est crucial de toujours avoir un appareil photo dans mon sac, car tout est sujet ».

Très au fait de l’actualité et passionnée d’Histoire, la photographe s’intéresse alors au conflit syrien, sujet omniprésent dans les médias et très complexe à comprendre. Néanmoins, la compréhension de celui-ci n’est pas sa motivation principale : « Fouler la terre syrienne, goûter à sa culture, apprendre sa langue, découvrir ses richesses était mon objectif. Mettre un visage sur la Syrie ». Elle contacte alors une association française afin d’apporter son aide dans les villes détruites : arrivée sur place, elle y découvre des villes meurtries par les combats qui ont fait rage.

C’est à Alep que la photographe choisit de poser son sac. Tout est à reconstruire : « Les bâtiments, les esprits et les coeurs ». Elle découvre Alep, ville martyre de la guerre en Syrie, joyau des pierres blanches, ville du savon, des pistaches et des feuilles de vignes, anéantie sous les bombes. La ville, en ruines, est certes amputée de ses murs, mais également de ses hommes et de son âme. Malgré ce désolant spectacle, l’odeur de falafels la conduit jusqu’à Marco, réputé comme étant le meilleur de la ville, apparaissant, au milieu des décombres, comme le symbole de l’espérance. « Je suis venue à la rencontre d’Alep. Je vous présente des hommes, des femmes et des enfants dans des rues qui les ont vu grandir : ils sont le souffle de l’avenir. »

Continue reading “Discover Wonderful Pictures of Alep”

Make a Child Cry Campaign

#MAKEACHILDCRY est la nouvelle campagne pour Médecins du Monde pensée par DDB Paris pour montrer l’injustice faite au 4 millions d’enfants dans le monde qui meurent de maladies car ils n’ont pas accès aux soins. Avec le slogan : « Faire pleurer un enfant, ça peut lui sauver la vie », des prints et un spot montrent des enfants en larme que l’on pense d’abord en train de souffrir mais qui s’avèrent être tristes à cause d’un soin ou d’un vaccin prodigué par un docteur.

En s’appuyant sur un fait universel, la peur des enfants face au médecin, la campagne s’éloigne du simple constat de la souffrance pour mettre en valeur l’action de Médecins du Monde sur le terrain. La pub a été lancée le 6 juillet à travers des affiches et une vidéo. Elle s’est étendue le 8 juillet avec une landing page dédiée à l’identité des Médecins du Monde. Elle se poursuivra à l’international en TV, presse et affichage : en Allemagne, Argentine, Canada, Espagne, Grèce, Pays-Bas, Portugal, Suisse, UK.

Continue reading “Make a Child Cry Campaign”

Surfing in Desert

Dans le cadre du Unreasonable Festival présenté par la marque de surf O’neill, les réalisateurs suédois Johan Perjus et Fresteh Piltan, travaillant tous deux pour B-Reel sont à l’origine d’une vidéo intitulée Antonym – Beyond the Waters. Ils ont décidé d’amener le surf sur un terrain inattendu à savoir le désert, et de prendre donc le contrepied du cadre habituel de la pratique. Un clin d’oeil à la créativité mais également pour montrer la dépendance que nous possédons par rapport aux océans.

surfingindesert5
surfingindesert4
surfingindesert3
surfingindesert2
surfingindesert1
Continue reading “Surfing in Desert”

An Immersive Light Installation that Breathes with You

Prana est une installation interactive de lumières conçue par le studio créatif B-Reel et exposée à la Fridman Gallery (NY), jusqu’au 31 juillet. Grâce à la technologie du radar, du capteur de respiration Xethru et avec ses 13,000 LEDs, cette sculpture accorde l’intensité de sa lumière selon les respirations des visiteurs. Cette oeuvre fait corps avec l’énergie de chaque personne présente. Pour ajouter un aspect méditatif et améliorer l’expérience, One Thousand Birds a imaginé un son d’ambiance.

Continue reading “An Immersive Light Installation that Breathes with You”