Category Archives: odeur

A Futuristic Bronze Fragrance-Dispenser

Proposer un diffuseur de parfum dans un métal à la fois élégant et innovant, tel est le pari du studio Jean-Marc Gady. A l’occasion d’une nouvelle collaboration avec la maison Diptyque, les designers ont oeuvré plus de trois ans à l’élaboration technique et esthétique d’un objet à la pointe de l’innovation.

Composé d’un socle en porcelaine, qui contient le parfum, et d’un oiseau majestueux qui s’élève comme un nuage vaporeux, ce diffuseur de parfum n’est pas ordinaire. Le bronze dit frité qui forme la petite sculpture a la particularité d’être conducteur des liquides et des odeurs. La densité de la matière et la façon dont elle a été traitée permettent donc de répandre le parfum à travers le métal. Raffinement esthétique et ambition technologique sont donc au rendez-vous dans cette dernière création des studios Jean-Marc Gady.





Discover Wonderful Pictures of Alep

Nantaise de naissance, la photographe Barbara Viollet vit depuis six ans à Paris. Il y a dix ans, elle décide de se lancer dans la photographie, quelques mois après le décès brutal de son père, lui-même photographe passionné. « C’était un homme généreux et curieux. Il est mon inspiration. » C’est l’une de ses soeurs qui lui fera cadeau de l’appareil photo de son père, un Pentax numérique. Très symbolique, cet objet fut pour elle le moyen de matérialiser son extrême sensibilité et de figer des instants choisis : « Depuis ce jour, il est crucial de toujours avoir un appareil photo dans mon sac, car tout est sujet ».

Très au fait de l’actualité et passionnée d’Histoire, la photographe s’intéresse alors au conflit syrien, sujet omniprésent dans les médias et très complexe à comprendre. Néanmoins, la compréhension de celui-ci n’est pas sa motivation principale : « Fouler la terre syrienne, goûter à sa culture, apprendre sa langue, découvrir ses richesses était mon objectif. Mettre un visage sur la Syrie ». Elle contacte alors une association française afin d’apporter son aide dans les villes détruites : arrivée sur place, elle y découvre des villes meurtries par les combats qui ont fait rage.

C’est à Alep que la photographe choisit de poser son sac. Tout est à reconstruire : « Les bâtiments, les esprits et les coeurs ». Elle découvre Alep, ville martyre de la guerre en Syrie, joyau des pierres blanches, ville du savon, des pistaches et des feuilles de vignes, anéantie sous les bombes. La ville, en ruines, est certes amputée de ses murs, mais également de ses hommes et de son âme. Malgré ce désolant spectacle, l’odeur de falafels la conduit jusqu’à Marco, réputé comme étant le meilleur de la ville, apparaissant, au milieu des décombres, comme le symbole de l’espérance. « Je suis venue à la rencontre d’Alep. Je vous présente des hommes, des femmes et des enfants dans des rues qui les ont vu grandir : ils sont le souffle de l’avenir. »

Adieux pinceaux et gouache : l’art de peindre avec des poils et des odeurs de minou (pas l’animal)

Mesdames, vos poils pourraient avoir la cote dans le monde de l’art. Et pas seulement ! Spécialisé dans les œuvres “olfactives”,  Peter de Cupere s’inspire de nos parties les plus intimes : fourrure pubienne et odeur…vaginale. Plus qu’une simple inspiration, l’artiste belge les utilise et les intègre dans ses créations. Un “hommage à la féminité et plus particulièrement aux fantasmes et au plaisir féminins“, tel qu’il l’explique au Huffington Post. Concrètement,  ça donne ça :

Cliquer ici pour voir la vidéo.

“The Deflowering”, une statue glacée en eau bénite qui apparemment dégage une senteur de vagin lorsqu’elle fond.

Mais Peter de Cupere va encore plus loin, il peint aussi directement ce “parfum” sur des toiles avec des pinceaux en poils pubiens. Oui oui.

pinceau Via Huffington Post
Peter de Cupere, "The Paintbrush of Gustave Courbet"

Peter de Cupere, “The Paintbrush of Gustave Courbet”

Via Huffington Post

Si le concept vous intéresse, voici comment l’artiste réalise ses “pinceaux” et applique sa “peinture” sur ses toiles :

Cliquer ici pour voir la vidéo.

The Pheromone Partie : pour la Saint Valentin, rencontrez l’âme sœur grâce à son odeur corporelle

pheromone

Derrière ce titre barbare se cache un concept américain qui fonctionne depuis plusieurs années : une sorte de blind-dating qui se base sur les odeurs corporelles ! Le principe est simple. Avant de vous rendre à la soirée, vous devez dormir pendant 3 nuits avec un tshirt que vous enfermez chaque matin dans un sac hermétique afin de préserver les phéromones que vous avez dégagé durant la nuit. Une fois à la soirée, chaque participant donne son sac et est libre de venir renifler ceux des autres entre deux shots de vodka, en espérant tomber sur une odeur lui faisant tourner la tête (dans le bon sens hein, pas à cause de la sueur). Dans ce cas, une photo avec le sac et le numéro associé est prise, et en fin de soirée, les couples pourront se former.

Si l’idée peut paraître bizarre, voire peu ragoûtante, l’explication est scientifique. L’Homme étant un animal comme les autres, il réagit aux mêmes stimuli, dont les phéromones. Des signaux chimiques que chacun dégage de manière imperceptible mais qui peuvent engendrer un comportement spécifique, comme l’attirance, chez ceux qui les perçoivent.

Rendez-vous donc à la Bellevilloise à Paris le 14 février pour la première Phéromone Partie européenne ! En plus, si vous réservez votre place dès maintenant, Uniqlo vous offre le tee-shirt à venir retirer en magasin !

Votre tête en ouvrant un mauvais sac

Et quand vous trouvez enfin un tee-shirt à votre goût

Médicament : une gélule à l’huile d’ail pour réduire l’odeur des pets

Médicament : une gélule à l'huile d'ail pour réduire l'odeur des pets

Médicament : une gélule à l’huile d’ail pour réduire l’odeur des pets

Une entreprise brésilienne vient de lancer sur le marché des gélules à l’huile d’ail capables selon elle de neutraliser l’odeur des pets. “Cette huile d’ail est riche en substances anti-oxydantes et déodorantes et combat la dysbiose intestinale, un dysfonctionnement du colon, qui augmente les flatulences malodorantes”, a déclaré mardi à l’AFP Joseth Gimenes, pharmacienne de l’entreprise Pholias qui commercialise le produit.

La tête des journalistes...

Combattre les mauvaises odeurs avec de l’ail, il est vrai qu’il fallait y penser ! Mais toujours selon la pharmacienne de l’entreprise Pholias, “l’ail en gélule commence à être digéré dans l’estomac mais la plus grande partie est libérée dans l’intestin et ne remonte pas dans la bouche; donc aucun risque de mauvaise haleine». L’entreprise a de grandes ambitions avec ce produit vendu par boite de 120 gélules (environ 13 euros). Pholias veut atteindre 15% de la population brésilienne, soit un total de 200 millions d’habitants: “C’est le pourcentage de Brésiliens qui souffre de dysbiose intestinale”.

alho

Este sitio web utiliza cookies para que usted tenga la mejor experiencia de usuario. Si continúa navegando está dando su consentimiento para la aceptación de las mencionadas cookies y la aceptación de nuestra política de cookies, pinche el enlace para mayor información.plugin cookies

ACEPTAR
Aviso de cookies