Plywood Art Work by Dmitri Aske

Dmitri Aske est un artiste Russe, moscovite, qui a commencé sa carrière en tant que graffeur en 2000, avant de passer au graphisme et à l’illustration. Bien qu’il réalise également des peintures murales et des sculptures, ses oeuvres d’art traitées ici sont constituées en contreplaqué multicouche, et se composent d’énormément de détails séparés. Des créations colorées inspirés « de l’art de différentes périodes de l’histoire humaine. Je suis également inspiré par des livres et conférences sur un grand nombre de sujets. Ils rendent ma vision du monde plus complexe et multidimensionnelle », dit-il. Dmitri utilise son art comme moyen de réfléchir aux problèmes de notre société moderne. Au travers de ses oeuvres, il veut que « les gens aient un aperçu de quelque chose qui diffère de leur perception habituelle de la vie quotidienne ».

« Il est crucial que mes oeuvres comportent plusieurs niveaux de signification afin que tout le monde puisse trouver quelque chose à quoi s’identifier. J’utilise un langage graphique dynamique, en accord avec la culture visuelle d’aujourd’hui, qui me permet de parler à un public large » , conclue-t-il.


















(more…)

Painting of London Typical Buildings

L’artiste Andrew McIntoch propose une série de huit tableaux qui seront exposés à la Peckham’s bo.lee gallery en mars. Ces scènes de paysages urbains déserts rappellent les quartiers du Sud de Londres dont s’inspire l’artiste pour imaginer ses sujets. Chacun de ces immeubles semble vétuste et abandonné, certaines fenêtres sont masquées et les enseignes des boutiques sont défraîchies. L’artiste surréaliste transcende néanmoins ces façades en révélant chaque fois une pièce de l’immeuble. Vide mais colorée, on y trouve généralement un tableau d’art contemporain et un “meuble” – à y regarder de plus près, il s’agit d’instruments de torture médiévaux…

Tod and Feuer, 2019 © Andrew McIntosh

Seven Circles, 2019 © Andrew McIntosh

Lucifer, 2019 © Andrew McIntosh

Fury, 2019 © Andrew McIntosh

Fury, 2019 © Andrew McIntosh

Black Magic, 2019 © Andrew McIntosh






(more…)

An Ethereal Ambiguity with Valentin Fougeray

À la fois minimaliste et évocateur, géométrique et abstrait, sobre et éclectique, l’univers du photographe basé à Paris Valentin Fougeray nous déshabitue des images traditionnelles. «Je dirais que j’ai une pratique assez plasticienne basée sur l’expérimentation. Je joue des contingences visuelles, des défaillances qui détournent un objet de sa forme, un espace de son histoire. J’essaie d’offrir un regard, une lecture ou encore un discours différent à travers mes photos», confie-t-il. En effet, l’artiste visuel propose un travail empreint d’ambiguïtés esthétiques, que cela soit pour ses portraits ou ses séries mettant en valeur des objets et des lieux.

Pour ce faire, il pratique plusieurs formes d’art et s’inspire de divers médiums: l’architecture, domaine dans lequel il détient un diplôme, les Beaux-Arts, la vidéo, la musique ou encore l’écriture. Une polyvalence cultivée qui confère à sa signature artistique une attrayante singularité. Suivez son travail sur Instagram.


























(more…)

New Fiat 500 Spiaggina

Icône festive de nos étés de folies et d’amours, la Fiat 500 séduit toujours par son design arrondi et sportif, ses allures de bijou automobile et ses prix accessibles au grand public. Pour cette édition, la marque propose un modèle en série limitée dont le design remplit une fois de plus ses promesses d’icône de la dolce vita. La Spiaggina existe depuis 60 ans, et ce tout dernier modèle disponible depuis septembre 2018 chez les concessionnaires célèbre à la fois le modèle spiaggina de 1958 et la série indémodable des Fiat 500.

Fiat a prévu un cadeau bien particulier pour ce double anniversaire : ayant pour B.O. la chanson « Volare », cette chanson classique italienne indémodable sortie également en 1958.





(more…)

Meeting with the Jewelry Designer Louise Damas

« Chaque femme est l’héroïne de sa propre histoire”.
Voici la phrase qui accompagne le travail de Louise Damas, créatrice de bijoux.

Depuis ses débuts, Louise s’inspire des grandes héroïnes de la littérature française pour créer et concevoir chacune de ses nouvelles collections. Ainsi, une quantité de femmes lumineuses, amoureuses, déterminées, séductrices ou déjantées entourent et inspirent Louise au quotidien : Emma, Ondine, Claire, Chloé… et dernièrement Henriette.

Dans sa boutique-atelier de la rue du Château d’Eau, l’Atelier Couronnes, Louise conçoit l’univers de ses collections. Entre un meuble chiné au hasard dans les rues de Paris et un objet déco coup de coeur, elle reçoit aussi les clients qui s’intéressent à son travail et à celui de ses collaboratrices.

Nous l’avons rencontrée à l’occasion d’un thé matinal chez elle, pour lui poser quelques questions. Louise portait des escarpins Minelli, imprimés croco.

Ta première création ?

Salammbô de Flaubert.
Pour cette première pièce je me suis inspirée de descriptions très concrètes et visuelles du roman de Flaubert. Dans ses pages, il décrit des rivières de pierres dans les cheveux de son héroïne, tout est parti de là !

Ton motif de bijou préféré ?
En ce moment je suis très fleurs mais j’adore les coquillages !

Ta couleur ?
Les tonalités automnales

Ta matière ?
Le métal

La création dont tu es la plus fière ?
Ma marque de bijoux

Ta tenue de tous les jours ?
Un jean et une chemise

Ta paire de chaussure fétiche ?
Les boots

Vers quoi cours-tu tous les jours ?
Vers le bonheur bien sûr !

Et l’étape d’après ?
En réalité j’envisage plus une continuité : entretenir ce que j’ai réussi à créer jusqu’à présent.


Dans son atelier, Louise portait des boots noires, signées Minelli.








(more…)

Este sitio web utiliza cookies para que usted tenga la mejor experiencia de usuario. Si continúa navegando está dando su consentimiento para la aceptación de las mencionadas cookies y la aceptación de nuestra política de cookies, pinche el enlace para mayor información.plugin cookies

ACEPTAR
Aviso de cookies