Istanbul Glowing At Night

Il y a quelque chose d’incroyablement mystérieux dans les photos d’Elsa Bleda. La lumière, les couleurs, les ombres et les détails de la nuit révèlent une atmosphère si intense qu’on entendrait presque les néons bourdonner. Observer ses photos nous donne l’impression de visionner un film dont le suspense vous tient en haleine. « De mon film favori Blade Runner au cinéma gothique de Dario Argento et de la vision élusive de David Lynch, il y a tellement d’oeuvres qui inspirent mon art. »














Continue reading “Istanbul Glowing At Night”

Fascinating Food Embroidery

Au travers de la broderie l’artiste japonaise Ipnot revisite des plats ou boissons du quotidien. Pizza, nouilles, sushi, tomates et même bouteille de Coca-Cola, la pro du point de noeud donne vie à ses oeuvres miniatures en variant les couleurs de fils. La précision de chaque création nous donnerait presque l’impression qu’elles sont réelles. A découvrir sur son site et sur Instagram.






Continue reading “Fascinating Food Embroidery”

Sarah Lezito, la jeune Française de 22 ans qui impressionne avec ses stunts

Originaire de Champagne-Ardenne en France, Sarah débute le stunt vers l’âge de 13 ans en quad,
puis en Yamaha 125 DTX à 16 ans et en Honda CB 500 dès ses 18 ans.
Sa passion pour les sports mécaniques, sa motivation et sa persévérance l’ont fait se démarquer
des autres riders et s’imposer dans les meilleurs niveaux de stunt au monde.
Si son but principal reste de s’amuser autant qu’elle peut sur sa moto, elle participe à diverses
compétitions et se produit également en show.

 

Foot : des brancardiers pressés de sortir un joueur

Décidément, rien ne va plus en Grèce ! On rigole, bien sûr, quoique… Ce week-end, l’AEL Larissa affrontait Ergotelis en deuxième division de foot. Le club local s’est imposé (2-1), mais le fait du match ne s’est malheureusement pas déroulé balle au pied, mais brancard à la main. Sur l’action en cause, un joueur visiteur s’est blessé, et les brancardiers sont donc arrivés pour intervenir. Rien de plus normal, jusque-là. Sauf que l’un des brancardiers était visiblement pressé de faire sortir le malheureux blessé du terrain pour que son équipe puisse revenir au score. Du coup, il a voulu courir tout en maintenant le joueur allongé. Résultat : deux chutes sur le blessé, un brancard qui manque de se renverser. Et évidemment aucune délicatesse pour poser le brancard au sol une fois la ligne de touche passée… Si après ça, le joueur n’était pas blessé, c’est à n’y rien comprendre…