Category Archives: vent

Spontaneous Moments of Life in Spain

Le photographe montréalais Denis Wong a récemment publié une nouvelle série qui prend place une fois encore au coeur du quotidien et d’instants volés. Captés à Valence, Barcelone et dans la région de l’Andalousie, ces scènes de vies et ces jeux d’ombres et de lumière semblent à la fois si banals et intrigants. C’est avec une grande habileté que l’artiste joue entre les disciplines du photojournalisme et de la street photography artistique. Si sa profession de journaliste l’influence à ne jamais mettre en scène ses clichés et à témoigner de la réalité, il choisit toutefois avec poésie le moment et le détail précis qu’il immortalise en essayant de nous offrir une histoire à chaque photo.

«J’avais le souci de capter des images avec l’esthétisme qui m’est propre: des images polies, avec une forte signature graphique et une emphase sur la spontanéité du moment. À chaque fois que je pars en voyage, je le vois comme un terrain de jeu pour raffiner cette vision photo et je préfère m’éloigner des lieux plus convenus même s’ils sont souvent très beaux visuellement… Je les visite quand même, mais je ne ressens pas le besoin de les photographier ou j’essaye à tout le moins de les réinterpréter à ma façon», confie-t-il.

Pour découvrir davantage de son travail, rendez-vous sur son compte Instagram.













A Wind of Awareness with Lego

Les petites briques de Lego nous ont enchanté toute notre enfance, et nous enchantent encore en tant qu’adultes. Mais dans le contexte actuel de recherche de solutions alternatives pour la planète, l’utilisation du plastiques reste discutable. En partenariat avec Vestas, société qui implante entre autres des éoliennes, la marque de jeu proposera à la vente sur son site lors du Black Friday une éolienne en plastique recyclable, issu des fibres de canne à sucre.

Proposée avec son cottage rouge et ses collines verdoyantes, cette éolienne fonctionnelle promet d’élever notre niveau de conscience aux énergies renouvelables, sans mettre de côté le jeu si cher à nos cœurs.





Mitchell Spain Pop Ceramics

La céramique est un art délicat. Travailler la terre avec précision et finesse jusqu’à créer l’objet souhaité, espérer qu’il survivre à sa cuisson et n’explose pas sous la pression des fortes températures, puis le peindre, le vernir… On sous-estime souvent tout le travail qu’il y a derrière un simple vase peint.

Dès lors le travail de Mitchell Spain apparaît avec toute sa splendeur : ses pots, bouteilles et tasses au design vintage rétro et rouillé, très séduisant, témoigne d’une vraie maîtrise de la céramique et des codes visuels des années 1950. Une chope de bière, un tube de crème, le détail est poussé jusqu’à reproduire les points de rouille et les bouchons, pour un rendu séduisant et toujours réussi.





Color Factory Exhibit Debut in New York

L’exposition participative « Color Factory », qui avait été lancée en août dernier à San Francisco, arrive à New York. Elle se tiendra dans le quartier de SoHo à Hudson Square, dans un espace de 20k mq. Une nouvelle panoplie d’images instagrammables est prête à débarquer sur nos fils d’actualité.

Des installations interactives allant d’une piscine de ballons à une machine à vent ou encore une série de rubans colorés accrochés au plafond, oeuvre de l’artiste française Emmanuelle Moureaux, vont délecter les spectateur et les inviter à intervenir. Des artistes, designers et talents de toute sorte vont créer des histoires colorées pour la joie des visiteurs, stimulant tous leurs sens d’une manière inattendue.

A ne pas rater le Manhattan Color Walk situé à Cooper Hewitt, près du Smithsonian Design Museum, accessible à tout le monde.

Crédits : Color Factory








Gigantic Project with NASA Blankets at Burning Man Festival

Alex Shtanuk, designer basé à Moscou, a lancé une campagne de crowdfunding sur le site Indiegogo, son projet étant d’installer une gigantesque couverture réfléchissante pour la prochaine édition du Burning Man Festival. Composée de 3350 couvertures de survie développées par la NASA et reliées entre elles sur 40 kilomètres grâce à du scotch renforcé, elle permettrait de réfléchir les rayons du soleil, créant en dessous un espace de fraîcheur de 10.000m2 pour les festivaliers, « où tout le monde pourrait se relaxer, faire une sieste ou danser ».

Titanesque, cette couverture changera constamment de silhouette grâce à la puissance du vent, prenant ainsi des formes surréalistes telles que « des vagues, des montagnes, ou des sculpture géantes et fantastiques ». Une reproduction à petite échelle a d’ailleurs été réalisée par l’artiste afin de tester son bon fonctionnement. Alors si vous souhaitez que cette oeuvre devienne réalité, vous savez ce qu’il vous reste à faire!









Este sitio web utiliza cookies para que usted tenga la mejor experiencia de usuario. Si continúa navegando está dando su consentimiento para la aceptación de las mencionadas cookies y la aceptación de nuestra política de cookies, pinche el enlace para mayor información.plugin cookies

ACEPTAR
Aviso de cookies