Category Archives: vie

A Sensorial Travel in Hong Kong

Il y a cinq ans, Désiré van den Berg, photographe basée aux Pays-Bas, a déménagé à Hong Kong où elle est restée sept mois. «Je me souviens très bien de ce que j’ai ressenti quand je suis arrivée : il faisait chaud, humide et sombre et j’étais perdue. J’ai suivi les couleurs et les foules qui se balançaient le long des trottoirs comme des vagues dans des courants séparés, se gonflant et se contractant, interrompant parfois le courant en m’arrêtant et en levant les yeux », explique-t-elle. Lors de ce premier voyage, elle a à peine photographié la vie là-bas. Les innombrables photographies qu’elle a vues de l’endroit l’ont inspirée et lui ont rendu la tâche plus difficile. Cinq ans après, elle est repartie, direction la Chine.

Désiré van den Berg était de retour et avait l’impression que son avion l’avait ramenée dans le passé : « De fortes notes de baume du tigre, de porc braisé et de détergent m’ont accueillie lorsque je suis retournée là-bas. C’est incroyable ce que les odeurs peuvent faire au cerveau […] Les sons et les odeurs activaient les vieux sentiments et les émotions que j’avais oubliés. Amour et solitude. Perdu et vivant. Un élan d’excitation envoya de l’adrénaline dans mes membres et pendant des heures et des jours, sans arrêt et sans relâche, tout ce que je pouvais faire était de prendre des photos ».
























Dive Into Hossein Zare’s Photoshopped World

« J’ai commencé en photoshoppant mes propres photos de famille », révèle Hossein Zare. Ce photographe indépendant Iranien a tout appris par lui même. De la prise de clichés à la retouche photo, il a perfectionné son art au fil des années et au fil des expériences. S’il a commencé comme novice, l’artiste réalise désormais des montages singuliers emprunts d’une poésie rare, à la simplicité parfaite. « Certains autres photographes comme Erik Johansson ou Michal Karcz m’ont donné envie de me lancer et m’ont inspiré. J’admire aussi beaucoup les peintres dans leur travail ».

Retrouvez ses œuvres sur sa page Instagram : @hosseinzare








Raheem Sterling in the Latest Nike Campaign

En décembre, le footballeur et star du Manchester City Raheem Sterling est devenu le visage d’une nouvelle campagne Nike. L’image est inspirée d’une campagne des années 1980 et conserve un goût vintage pour consigner un message intemporel. “Speaking up doesn’t always make life easier. But easy never changed anything” (Ouvrir la voix ne rend pas notre vie plus simple. Mais la simplicité n’a jamais changé les choses) il y a écrit sur la photo.

La marque à la virgule a élu Sterling en égérie après la tempête médiatique provoquée par un post Instagram du sportif dans lequel il dénonçait la manière dont les médias britanniques le décrivaient, révolté par des insinuations racistes notamment survenues lors d’un match contre le Chelsea. Sobre et poétique, shootée en noir et blanc, la dernière campagne Nike remet le goût du sport simple et fédérateur au centre.




Daria Aksenova’s Poetic Scenes

Daria Aksenova use de son talent à la manière, en quelque sorte, d’une magicienne ou d’une conteuse. Son pouvoir ? Transmettre sur papier une émotion qu’elle extériorise dans ses œuvres. À partir de ce songe, cette dernière mène des recherches sur le folklore, les mythes, et les symbolismes d’objets ou d’êtres liés à son thème à travers différentes cultures. Notamment sur la manière dont leur perception change au cours de l’histoire. « Je crée ensuite plusieurs concepts visuels et les résout en images finales », ajoute-t-elle. Ayant une forte préférence pour le travail avec l’encre, Daria Aksenova dessine chaque élément individuel, l’encre, puis le coupe à la main avec un scalpel. Les différentes pièces sont alors suspendues les unes contre les autres jusqu’à l’obtention de la profondeur souhaitée. 

« Une grande partie de mon inspiration provient d’une fascination pour la mythologie et le folklore. Chaque pièce raconte une histoire élaborée sur les comportements humains enracinés dans la condition humaine tels que la croissance, les aspirations, les émotions, les relations interpersonnelles, les conflits, la transformation et la mortalité », confie-t-elle. 










Objects Between Past and Present

Thomas Ollivier, alias Tom le french évoqué précédemment et à plusieurs reprises, est un créatif freelance travaillant à l’international depuis plus de dix ans. Actuellement basé à Londres, il a récemment sorti une série intitulée « Re:Birth », où il s’amuse à associer les nouvelles technologies à des objets d’antan, montrant ainsi ce que Facebook, Instagram ou encore Spotify auraient pu être dans un autre temps.
Le passé et le présent se matérialisent ainsi à travers des objets phares des années 80, créant une situation anachronique invraisemblable mais pleine de créativité!








Este sitio web utiliza cookies para que usted tenga la mejor experiencia de usuario. Si continúa navegando está dando su consentimiento para la aceptación de las mencionadas cookies y la aceptación de nuestra política de cookies, pinche el enlace para mayor información.plugin cookies

ACEPTAR
Aviso de cookies