Meeting with the Jewelry Designer Louise Damas

« Chaque femme est l’héroïne de sa propre histoire”.
Voici la phrase qui accompagne le travail de Louise Damas, créatrice de bijoux.

Depuis ses débuts, Louise s’inspire des grandes héroïnes de la littérature française pour créer et concevoir chacune de ses nouvelles collections. Ainsi, une quantité de femmes lumineuses, amoureuses, déterminées, séductrices ou déjantées entourent et inspirent Louise au quotidien : Emma, Ondine, Claire, Chloé… et dernièrement Henriette.

Dans sa boutique-atelier de la rue du Château d’Eau, l’Atelier Couronnes, Louise conçoit l’univers de ses collections. Entre un meuble chiné au hasard dans les rues de Paris et un objet déco coup de coeur, elle reçoit aussi les clients qui s’intéressent à son travail et à celui de ses collaboratrices.

Nous l’avons rencontrée à l’occasion d’un thé matinal chez elle, pour lui poser quelques questions. Louise portait des escarpins Minelli, imprimés croco.

Ta première création ?

Salammbô de Flaubert.
Pour cette première pièce je me suis inspirée de descriptions très concrètes et visuelles du roman de Flaubert. Dans ses pages, il décrit des rivières de pierres dans les cheveux de son héroïne, tout est parti de là !

Ton motif de bijou préféré ?
En ce moment je suis très fleurs mais j’adore les coquillages !

Ta couleur ?
Les tonalités automnales

Ta matière ?
Le métal

La création dont tu es la plus fière ?
Ma marque de bijoux

Ta tenue de tous les jours ?
Un jean et une chemise

Ta paire de chaussure fétiche ?
Les boots

Vers quoi cours-tu tous les jours ?
Vers le bonheur bien sûr !

Et l’étape d’après ?
En réalité j’envisage plus une continuité : entretenir ce que j’ai réussi à créer jusqu’à présent.


Dans son atelier, Louise portait des boots noires, signées Minelli.








(more…)

Football : un sauvetage plus que miraculeux

Top 10 des très bonnes raisons d’avoir viré Pluton du système solaire, c’était plus possible

planete_pluton_liege_uneMontage photo : Topito

En 2006, Pluton perdait son statut de “planète du Système Solaire”, et se voyait reléguée au rang de “planète naine” (haha… la honte). A cette époque, toute une communauté bien pensante s’en est émue et après la mobilisation pour le retour de Groquick, les bobos des beaux quartiers se sont trouvés un nouveau combat : réhabiliter Pluton. Mais ce que ces révolutionnaires de salon doivent comprendre, c’est que Pluton n’avait pas sa place aux côtés de Neptune, Saturne et compagnie. Pluton devait dégager, et le plus vite possible. Notre Système Solaire n’a pas vocation a accueillir toute la misère de la Galaxie. Pluton, rentre à ta maison!

  1. La météo y est épouvantable
    Déjà que c’est pas la porte à côté, 5,7 milliards de kilomètres, faut pas être malade en vaisseau et il faut poser au moins 18 ans de congés pour y passer un week-end, mais en plus le climat est atroce, -220 degrés à la surface, à peine plus qu’à Roubaix, et un hiver de 120 ans.

    pluto

    T’as amené un pull?

    Crédits photo (creative commons) :

  2. Il n’y a aucun bon film se déroulant sur Pluton
    Il y a plein de bons films sur Mars, Total Recall, Mission to Mars, pareil pour Jupiter avec 2001 l’Odyssée de l’Espace, Venus a accueilli le tournage de La Planète des Tempêtes et Mercure offre une orbite au vaisseau de Sunshine. On a cherché, et tout ce qu’on a trouvé, ce sont deux satellites de Pluton cités dans un épisode de Alf. Tout est dit.
  3. En vue d’une Coupe Interplanétaire de football
    8 planètes, c’est parfait : deux poules de 4, les deux premières qualifiées pour les demis en matchs aller-retour (avec les buts encaissés par la planète qui reçoit qui compte double en cas d’égalité) et on a un Champion du Système solaire! 9 équipes, c’est le bordel.
  4. Sinon, c’est la porte ouverte à toutes les planètes naines
    Parce que si Pluton a sa carte de membre du système solaire, les mecs sur Éris diront “ouais, pourquoi pas nous?”, et ça devient n’importe quoi, on va recevoir des candidatures de tous les astres transneptuniens, Orcus, Ixion, et toute l’équipe! On a déjà du mal à accepter la Turquie dans l’Union Européenne, alors Pluton attendra.
  5. Pluton est une planète fouteuse de merde
    Parce que si on a trouvé Pluton, c’est uniquement à cause de perturbations dans l’orbite de Neptune et d’Uranus, deux planètes tout à fait respectables. Elles se faisaient emmerder régulièrement par un astre voisin. Et là, on tombe sur Pluton qui passait “par hasard” dans le quartier. Bon… l’enquête montrera que Pluton n’y est pour rien, mais comme on dit, y’a pas de fumée sans feu.
  6. Une orbite dégueulasse
    Les spécialiste parlent “d’excentricité de l’orbite”, nous on dit “dégueulasse”. A part Mercure, tout le monde tourne à peu près en rond autour du Soleil et sur un plan correctement défini. Sur Pluton, apparemment, on est plus malin que tout le monde et on tourne n’importe comment, pensant être tranquille. Et ça, ce n’est pas un bon signe d’intégration.
  7. Pluton possède 5 satellites naturels
    Déjà, nous, juste avec la Lune, on a du mal à s’organiser pour aller ramasser des palourdes pendant les grandes marées. Imaginez le bordel avec 5 Lunes! Et si vos gamins sont énervés pendant la pleine Lune, sur Pluton, c’est non-stop. Y’a des boulots pénibles, mais prof dans une ZEP sur Pluton, ça doit vraiment être la galère.
  8. On ne sait même pas combien elle mesure
    A un moment, il faut être sérieux : on n’est pas à cheval sur l’administration, mais un service du cadastre décent, c’est quand même la moindre des choses! A quoi ça sert d’accueillir une neuvième planète si on ne peut pas se faire une idée du prix de l’immobilier là bas? Que les Plutoniens s’organise un peu, et on verra ce qu’on peut faire, mais là, le dossier n’est pas complet.
  9. A ce qu’on dit, les Plutoniens ne sont pas commodes
    Dans les années 1940, l’illustrateur Frank R. Paul imaginait Pluton comme “Un monde froid et hostile habité par des créatures dotées d’ailes de chauve-souris et d’une épaisse fourrure”. Nous les Terriens, on n’est pas raciste… mais est-ce qu’on accepterait que notre fille fréquente un Plutonien? A la limite si il a une bonne situation, et encore…

    life-on-pluto_700x943Source photo : ubersuper

  10. Le nom anglais de Pluton, “Pluto” est déposé par Disney
    Et le service juridique de Disney, c’est pas des marrants. T’avais le nom avant ? Prouve-le.

Et vous, vous êtes solidaires des Plutoniens ?

(more…)

Découvrez la maison de Barbie… à taille humaine

Barbie, c’est l’objet de fantasme ultime pour toutes les petites filles : un corps de rêve, un Ken qu’on aimerait bien ken justement, une vie parfaite, une caravane d’enfer et une maison digne du pays des licornes. Certaines se sont attachées, en grandissant, à obtenir quelques-uns de ses attributs physiques avec plus ou moins (surtout moins en fait) de succès.
Mais là, voici l’idéal absolu, en termes immobilier s’entend, devenu réalité : la maison de Barbie grandeur nature ! Situé en Angleterre, dans le comté d’Essex, le “rose Barbie” est ici omniprésent, des draps de satin au papier toilette. Une construction du meilleur mauvais goût mais dans laquelle on s’amuserait bien à passer une nuit quand même, juste pour vivre le mythe de la vie en plastique en plein kitsch

220777_1_600.jpg220777_2_600.jpg220777_4_600.jpg 220777_7_600.jpg 220777_9_600.jpg 220777_5_600.jpg 220777_3_600.jpg220777_6_600.jpg

(more…)

Inspirational Workout : 3 minutes de vidéo pour motiver les plus flemmards d’entre nous

Inspirational Workout : 3 minutes de vidéo pour motiver les plus flemmards d'entre nous

Inspirational Workout : 3 minutes de vidéo pour motiver les plus flemmards d’entre nous

Quoiqu’il en soit, Mike vient de réaliser une superbe vidéo pour motiver les plus flemmards d’entre nous ! Pendant 3 minutes, il raconte son parcours en voix off, remontant à ses débuts où il n’était qu’un jeune homme un peu fragile, jusqu’à l’homme ultra-fit qu’il est aujourd’hui.

Et si on se (re)mettait au sport ?

Quand il prépare ses répas de la semaine

Quand il prépare ses répas de la semaine

Sa pub "légerement" aguicheuse

Sa pub “légerement” aguicheuse

Coté fille, nous avons la dernière vidéo de Ellen Adarna. Elle vient d’atteindre les 3 millions de vues en quelques jours. On la découvre dans une session “sexy” de fitness à motiver les plus flemmards d’entre nous ! Oui, encore !

Ellen-Adarna-screenshot1

Et dans la vraie vie …

(more…)

Este sitio web utiliza cookies para que usted tenga la mejor experiencia de usuario. Si continúa navegando está dando su consentimiento para la aceptación de las mencionadas cookies y la aceptación de nuestra política de cookies, pinche el enlace para mayor información.plugin cookies

ACEPTAR
Aviso de cookies