Top 10 des bonnes excuses pour ne pas aller courir ce matin (vous irez la semaine prochaine)

Categories: FAIL, Fail/Win, humour, Sport, WTF
jogo home

On ne peut plus y échapper, impossible de faire 100 mètres dans la rue sans croiser un joggeur. C’est décidé vous allez vous y mettre. Oui mais voila, plus facile à dire qu’a faire et les obstacles à votre bonne volonté sont multiples. Mais à Topito on ne nous la fait pas et vos excuses bidons on les connait par cœur.

  1. La batterie de votre IPhone est trop faible
    Le running c’est du sérieux. Alors si vous ne pouvez pas enregistrer votre course sur Runkeeper et la partager sur Facebook, à quoi bon ? En plus quel intérêt d’avoir mis 2h30 à préparer une playlist “running” sur Itunes si la batterie de l’iPhone est morte ?
  2. Votre short n’est pas sec
    C’est décidé aujourd’hui c’est votre jour. Tshirt, basket, chaussettes propres, tout est prêt. Chérie il est ou mon short ? Comment ça sur l’étendoir ? Merde il est encore (un peu) humide. Bon ben voilà c’est foutu. Il y a bien ce bas de jogging, mais courir en pantalon c’est pour les feignasses. Vous retournez donc vous coucher.
  3. Pic de pollution en approche
    Vous allumez la radio et France Info est formelle : ce matin la qualité de l’air parisien est de seulement 6/10. Parce qu’on ne joue pas avec la santé, il ne serait pas raisonnable de faire un effort aujourd’hui. Principe de précaution.
  4. La terrible blessure surprise
    Vous avez du dormir dans une mauvaise position cette nuit, du coup (vous l’avez ?) un énorme torticolis ce matin. Pile le jour de la sortie running, c’est vraiment pas de cul. Et même si ça va un peu mieux au bout de 10 minutes, ce serait trop con de risquer une fracture de la colonne vertébrale (ne me dites pas que ça n’arrive jamais).
  5. Il a plu il y a même pas deux jours
    Le problème c’est que votre circuit emprunte un chemin en terre de minimum 150 mètres. Du coup il risque d’être impraticable ou pire, de crader vos nouvelles paires d’Asics. Non c’est un risque trop important pour un gain discutable.
  6. Votre bandeau n’est pas assorti au short
    Courir oui, mais courir avec style. Les allés du bois de Boulogne un samedi après-midi, c’est un véritable défilé de mode. Donc pas question de passer pour un con avec ce short blanc et ce bandeau rouge. On doit pouvoir conjuguer effort ET style.
  7. Vous avez déjà couru l’année dernière
    Donc il n’y a pas urgence non plus, ça peut bien attendre deux trois ans de plus. Tous les quatre ans, ça parait un rythme raisonnable. La sortie running, c’est un peu votre coupe du monde à vous.
  8. Vous venez de manger
    C’est vrai qu’enchainer un jogging après un cassoulet-saucisses, c’est pas forcément évident. Puis les médecins sont formels : le sport sur la digestion, c’est pas bon. Mais bon, vous n’alliez pas courir le ventre vide non plus … Un vrai dilemme.
  9. Vous avez pris une cuite hier
    Elle n’était pas prévue au programme celle-là. Une belle embuscade. Vous n’arrivez même pas à vous hisser jusqu’au frigo alors s’enquiller un 10km risque d’être légèrement compliqué. Tant pis aujourd’hui c’est “journée off”.
  10. Le marathon de Paris passe à la télé
    En tant que grand sportif devant l’éternel, vous ne pouvez quand même pas manquer le marathon de Paris commenté par Patrick Montel. Et c’est à 10h, pile l’heure de votre jogging. Il faut faire des choix dans la vie.

Et vous, quelle sont vos bonnes excuses ?

(more…)

Este sitio web utiliza cookies para que usted tenga la mejor experiencia de usuario. Si continúa navegando está dando su consentimiento para la aceptación de las mencionadas cookies y la aceptación de nuestra política de cookies, pinche el enlace para mayor información.plugin cookies

ACEPTAR
Aviso de cookies