Avec son réveil olfactif, ce lycéen nantais a su séduire Google

La radio, c’est complètement ringard ! On pourra désormais se réveiller grâce à l’odeur de notre choix, directement diffusée par… le réveil lui-même. Cet objet futuriste (encore à l’état de prototype) se nomme SensorWake et a été mis au point par Guillaume Rolland, 18 ans et lycéen à Nantes.

On place une dosette avec quelques gouttes de parfum (café, viennoiseries ?) dans un réceptacle et un ventilateur le propulse à l’heure voulue. Selon le créateur, l’effet de ce réveil plus agréable serait quasiment immédiat : le dormeur mettrait moins d’une minute à se réveiller grâce à son invention (qui pourra également servir aux malentendants, super malin !).

guillaume-rolland-reveil-olfactif sensorwake
Le SensorWake a été présenté à la Google Science Fair et même sélectionné pour la finale aux côtés de 14 autres objets. Elle aura lieu à la fin du mois en Californie, au siège de Google, alors on souhaite bonne chance à Guillaume Rolland !

Vous tous les matins

waking-up

Vous après utilisation du SensorWake

flawless

(more…)

Faceplant !!!

Categories: FAIL

ALERTE ORANGE : les roux vont peut-être disparaître à cause du réchauffement climatique

L’heure est grave. Les roux sont peut-être amenés à disparaître à cause du réchauffement climatique ! Il ne s’agit pas d’une blague mais bien d’un rapport d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat. Il estime  que la température pourrait augmenter jusqu’à 4,8 °C d’ici à 2100.

On sait déjà que cela va causer de graves problèmes sur notre eco-système et sur les espèces animales (comme les chevreuils). Mais le réchauffement pourrait avoir une conséquence plus inattendue : l’extinction des roux.

Dans un article de The Independant, le Dr Alistair Moffat explique : “Nous pensons que les cheveux roux en Ecosse, en Irlande et dans le nord de l’Angleterre sont le résultat d’une adaptation au climat.”. En clair, les cheveux roux sont là pour mieux assimiler le peu de soleil (et ses vitamines D) dans ces régions. Sauf que le climat est en train de changer à cause du réchauffement climatique.

“Si le climat change et qu’il devient plus ou moins nuageux, alors il y aurait moins de personnes porteuses de ce gène“, explique le Dr Alistair Moffat. Vous suivez toujours ?

Cependant, on est sûr d’une chose : les personnes rousses sont plus sensibles au soleil. Comme le rappelle le site Slate : “la couleur des cheveux et poils est déterminée par la mélanine, dont la synthèse peut se faire de plusieurs façons. La rousseur provient d’une synthèse appelée phaeomélanine. C’est à cause de cette différence que les roux sont plus sensibles que les autres au soleil”.

D’ailleurs, saviez-vous que seulement 1 à 2 % de la population mondiale a les cheveux roux ? Mais, en Ecosse, ils sont 13 % de la population ! Comme dirait l’autre : “GINGERS DO HAVE SOULS”.

Par contre, même si elles ne sont pas nombreuses, les rousses sont peut être les filles les plus sexy du monde… Petite sélection pour vous en convaincre !

s92dnEm wpi4wKk QFXAxpA (more…)

Top 10 des anecdotes insolites sur le marathon (42 bornes, vaut mieux en rire)

runCrédits photo (creative commons) : imgur

Dans les compétitions sportives, en général on trouve un peu de tout. Comme dans une boite de chocolat de Noël. On saute de joie quand on tombe sur le très convoité fourré praliné-noisette, de même qu’on utilise toutes les vulgarités existantes quand on devient l’heureux propriétaire d’une pâte de fruits. Là c’est pareil, il y a les courageux, les malchanceux et les tricheurs qui nous donnent la nausée. Un top dans le but de créer un climat de méfiance et de suspicion entre les potentiels topiteurs marathoniens. Parce qu’il y a toujours un sans-gêne peu scrupuleux prêt à tout pour rafler la victoire.

  1. Celui qui s’assoit sur la notion même d’alimentation saine et équilibré
    Pour préparer le marathon de Los Angeles en 2011, Joe d’Amico, un américain passionné de course à pied, a décidé de se préparer en se nourrissant exclusivement de menus McDonalds pendant un mois. Il serait toujours en vie.
  2. Celui qui court avec sa tête
    Roberto Madrazo, ex-candidat à la présidence du Mexique a remporté le marathon de Berlin en 2007. Petit soucis, après avoir disparu au vingtième kilomètre, il serait miraculeusement réapparut au trente-cinquième, et tout ça, seulement 20 minutes plus tard. 20 minutes pour faire 15 km, c’est possible si on est jeune, fringant et kenyan. Mais pas quand on est dans la catégorie vétéran 55-59 ans.
  3. Celui qui se trompe de direction
    Aux JO de 1908, Dorando Pietri est encore un parfait inconnu. Jusqu’à ce qu’il se trompe de sens au moment d’entrer dans le stade pour remporter l’épreuve du marathon. Exténué, il tombe, re-tombe, ne comprend pas les indications des officiels, re-re-tombe encore une petite fois et réussit à franchir la ligne d’arrivée avec l’aide du staff. Il sera disqualifié à la suite de ça, mais au moins, il l’aura franchit sa putain de ligne d’arrivée.
  4. Celui qui a un coup de mou
    Aux JO de Stockholm en 1912, le marathon fait (seulement) une bonne quarantaine de kilomètres. Shizo Kanaguri est japonais et participe à la course. Au bout de 30 km, il aperçoit quelqu’un en train de boire un jus de fruit (le salaud) devant une maison. Il s’y arrête pour se déshydrater et fini allongé sur le canapé pour récupérer. C’est sûr que quand il s’est réveillé le lendemain (oui) il devait être plutôt frais. Tenace, il est retourné sur les lieux de la course en 1967, et l’a terminé à l’âge de 75 ans.
  5. Celui qui se trompe de sport
    Franck Delrocq n’avait de toute évidence pas compris qu’un marathon, ça se fait à pied. Pas en VTT. Mais c’est vrai qu’à bien y réfléchir, ça va quand même plus vite, c’est con.
  6. Celui qui est adepte des transports en commun
    Prendre le métro pour arriver bien classé au marathon de Paris c’est possible. Un anonyme (vaut mieux pour lui) l’a fait en 2008. Et c’est vrai qu’il est arrivé bien classé. On se demande s’il a couru le reste du temps avec sa carte orange dans la poche arrière, ce qui est une vraie performance.
  7. Celui qui engage des doublures
    A l’occasion du marathon de Xiamen (Chine) en 2010, plusieurs marathoniens ont décidé de faire appel à des doublures pour ne pas trop maltraiter leurs quadriceps. C’est ça le sens du partage à la chinoise.
  8. Celui qui fait courir les autres. Pour déconner
    Le potentiel candidat UMP aux élections législatives (2008) Jean-Marie Bernier s’est fait épingler comme il faut après avoir “participé” au marathon de Reims en 2008. Le saligot aurait confié la puce électronique qui permet de l’identifier, à deux des ses amis et concurrents. Pour essayer de sauver les apparences, les dangereux criminels ont assuré qu’il ne s’agissait que d’une bonne boutade entre amis. L’année d’avant aussi ? Nan parce que ça fait déjà deux fois Jean-Marie. Oui oui, en 2007 aussi il avait triché.
  9. Celui qui fait de l’auto-stop parce que ça fait moins mal aux jambes
    Pendant les JO de Saint-Louis en 1904, Fred Lorz a de la ressource. Pris de crampes au bout de 15 km de course, il se fait prendre en stop par un automobiliste qui le dépose tranquilou à 8 km de l’arrivée. Il remporte la course comme une fleur pas trop fanée. Mais c’était sans compter sur le véritable gagnant Thomas Hicks, qui s’accroche à la victoire comme une moule à son bateau.
  10. Celui qui se mange un tramway
    James Kipkenboy, marathonien kenyan n’avait sans doute pas prévu de devenir aussi intime avec les transports en commun. En 2007, alors qu’il participe au marathon d’Athènes, le sportif s’allonge sur la route à la suite d’un malaise. Il se relève au bout de quelques minutes, mais visiblement pas au mieux de sa forme puisqu’il heurte violemment un tramway peu de temps après. Il aura été démontré que les normes de sécurité de la compétition étaient un chouilla sommaires.
  11. Celui qui commence sur le tard
    Fauja Singh, un britannique, commença à courir des marathons à… 89 ans. Et comme Papy avait la forme, il en couru 9 autres derrière, pour fini son dernier marathon à Hong-Kong à 101 ans. La rumeur dit qu’à cet âge avancé il n’aurait pourtant toujours pas vu un seul épisode des “Chiffres et des Lettres”. Incroyable.

Si ça, ça ne vous donne pas envie de courir…

(more…)

Paroles de Créa : l’interview de SofeeGraphiste !

Beaucoup de membres de la communauté la connaissent déjà pour sa bonne humeur notamment.
Elle ne s’était jusqu’alors pas exprimée sur Paroles de Créa.
Erreur réparée : Voici SofeeGraphiste :)

@ SofeeGraphiste
Membre de Creads depuis juillet 2012

– Bonjour Sofeegraphiste, peux-tu te présenter (parcours, lieu de naissance,…) ?

Houps ! Me présenter… Et bien je me prénomme  Christine-Sophie, j’ai un peu plus de 50 ans (et oui ! pfff), originaire de la région Bordelaise, mais Putéolienne depuis plus d’une trentaine d’années.

Mon parcours scolaire s’est malheureusement arrêté à la 3ème, (je voulais faire les beaux-arts, mais mon père n’a pas voulu « ce n’est pas un métier, ça ! ») et du coup, un CAP de « sténo/dactylo » en poche (sténo, ouiii ! ça existait à l’époque !!!), j’ai commencé à travailler à l’âge de 17 ans et demie en tant que secrétaire dans une boîte de production de films longs/courts métrages et pub, où j’ai eu la grande chance de travailler avec cet homme fabuleux qu’est Pierre Etaix, qui corrigeait mes esquisses (je dessinais déjà beaucoup à l’époque).

Ensuite, je me suis retrouvée dans des bureaux des tours de la Défense, dans des services financiers du groupe AIG, secrétaire, assistante etc… tout ce que je déteste ! Après un « heureux » licenciement collectif, j’ai eu le projet de monter des studios de répétition et un studio d’enregistrement (je baignais dans le milieu musical à l’époque – Chanteuse/compositeur), projet qui n’a pas abouti…

Le hasard m’a amené à « dépanner » un copain de copain au bureau de son auto-école qu’il venait de créer, et… j’y suis restée plus de 25 ans !!! D’abord au bureau, puis ensuite, diplôme de monitrice en poche, dans la voiture !

En parallèle, j’ai été chroniqueuse musicale dans deux mensuels : Crossroads et Compact, et dans ce dernier j’avais une page intitulée « En Français dans le Texte », ce qui m’a permis de croiser la route de toute la fine fleur du Rock français !

La Culture et l’art sous toutes leurs formes d’expression, la créativité, la communication visuelle et humaine ont toujours été mon leitmotiv au quotidien… Un jour, j’ai réalisé que la cinquantaine arrivait à grands pas et que me devais bien de réaliser mon rêve ! Ainsi, j’ai décidé, en 2011, d’obtenir un diplôme de la Création, du Design et des métiers d’Arts à l’école Estienne Paris (j’ai pleuré la première fois que j’y ai mis les pieds (j’vous fais ma Causette, là !) Quel bonheur ce fût !!!) (et du coup, j’ai BAC  + 2 ! hé hé !).J’ai poursuivi ensuite l’auto-école… (pour l’aspect financier) quel ennui… quelle frustration…

Et en mai dernier, j’ai craqué ! J’ai donné ma dem pour me consacrer entièrement à ce que j’aime faire ! ET ME VOILÀ PARMI VOUS ! ;-)

Dans la communauté Creads, tu es connue pour ta bonne humeur. Tu nous confirmes que tu es bien la même personne dans la vie de tous les jours ?


Je ne sais pas si mon fiston (de bientôt 20 ans) serait d’accord (rires !) mais ouiiiiii ! J’essaie toujours de positiver, de remonter le moral des troupes, de rester humaine ! (20 ans de monitrice auto-école, de proximité avec les gens, ça développe forcément ces sens !)

Quel est le type de brief sur lequel tu préfères travailler ?

Incontestablement les logos et création de nom d’entreprises. L’identité graphique. (je ne suis pas encore assez mûre (sauf en âge !) pour le reste)

Je vous avoue qu’au début, puisque je n’ai pas de cursus scolaire graphique, juste mon intuition, je me suis fait « jeter » souvent mes toutes premières créations ! Et c’est grâce à vous, Membres Graphistes Creads, en observant vos créations, vos manières de procéder, de mettre en valeur votre travail, que j’ai terriblement progressé ! (il y a 3 ans, je ne savais même pas créer un fichier ! ha ha !). Peut-être que le jour viendra où je l’emporterai ! (souvent sélectionnée, 2ème, 3ème, mais jamais prise ! grrrrr !) Mais je ne désespère pas ! Donc, MERCI À VOUS !

Depuis le temps que tu fréquentes le site, y-a-t-il des créatifs que tu apprécies (pour leur talent ou leur caractère) ?

Oui ! Plein !!! Je ne sais pas si c’est bien bon de les nommer ! Mais pour ne pas les citer : Freestylo, Ezpeletar, Gangsta, AD3, Vercors, Loursin et d’autres of course dont les noms ne me viennent pas là immédiatement ! Très belles créativités, et des commentaires toujours constructifs et fairplay ! C’est grâce à des créatifs comme eux que j’ai évolué ! ;-) Ah ! j’oubliais : la Palme d’Or est réservée à PPP !!! Hein ? Quoi ??? heu… « POISON » D’AVRIL ! ha ha !

Tu as des projets en cours, veux-tu nous parler de ton travail ?

Comme je le disais plus haut, je ne suis en Freelance que depuis mai dernier ! Je débute tout juste mon activité, même si j’ai déjà réalisé plusieurs logos d’entreprise, un livre de 450 pages (dactylographié, mis en page et couverture, des flyers pour musiciens/groupe. Mais mon grand projet du moment, c’est la créa du Design de mon nouveau site internet (ça me prends la tête, c’est plus facile de le faire pour les autres !) pour avoir un outil de travail dont je suis fière !

Es-tu plutôt PC ou mac ?


MAC, MAC, MAC !!! Outil « spécial blondes » ! hé hé !

Une photo de ton bureau ?

Comme vous le voyez, j’ai ENFIN ma tablette graphique Wacom L !! J’ai passé un mois à Montréal cet hiver, et je l’ai négociée « à mort » ! Elle m’a coûté 292 € TTC !!!! C’est pas merveilleux ça ??

GRAND COUP DE COEUR :
Mon fils est musicien, batteur (les chiens ne font pas des chats !), et son groupe s’appelle SEQUANA (vous pouvez écouter sur FB, c’est vraiment top !),
et je voulais saluer le travail de la toute jeune Margot Artozqui qui a réalisé cette affiche ! Quel talent ! WoW !
Et la phrase du jour :
« À coeur motivé, rien d’impossible ! »

(more…)

Este sitio web utiliza cookies para que usted tenga la mejor experiencia de usuario. Si continúa navegando está dando su consentimiento para la aceptación de las mencionadas cookies y la aceptación de nuestra política de cookies, pinche el enlace para mayor información.plugin cookies

ACEPTAR
Aviso de cookies